Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
avez-vous fait bon voyage

L’âge du fer

21 Octobre 2010 , Rédigé par Oscar Publié dans #Arc Express

Le troisième round du Grand Débat, Arc Express vs Grand Paris a eu lieu hier a Créteil en effet vu la tournure prise par les débats la métaphore pugilistique s’impose…

Face à face les deux « challengers » se sont observés puis le combat a commencé sur le terrain du matériel le premier direct est donné :

"La ligne 14 est un fleuron globalement de notre réseau » (de transports), mais qu’il est aujourd'hui totalement dépassé". Déclare Jean-François Hélas, directeur des investissements au Stif… Inutile de préciser que l’Arc Express propose un métro classique sur roues en « fer »

Le projet du Grand Paris propose que la ligne 14 serve de colonne vertébrale au transport or sur cette ligne, les rames roulent sur pneus et depuis quelque temps cette technologie (pourtant novatrice) semble méprisée par les ingénieurs…


5-2086.jpg

                                                    Villiers ligne 2 sur fer

Alors fer ou pneus ?

Les avantages mis en avant par les tenants du roulage sur le fer parlent de consommation électrique beaucoup plus importante des rames sur pneu (+30 %) des risques de crevaison (très rare) et un coût de maintenance supérieur (prix des pneus)…

Par contre les rames sur pneus freinent mieux et accélère plus fort ce qui permet en toute sécurité d’augmenter le cadencement des trains et d’accélérer le service en fonction de la charge voyageurs. Le confort et le bruit sont aussi mieux maitrisés…

Ajoutons que les rames sur pneus équipées de bogies, dont les essieux, conservent des roues en acier pour palier aux incidents, mais aussi pour passer les aiguillages et rejoindre les garages de maintenances

 

5-1033.jpg

                                                     ligne 1 sur pneus


Si les roues en acier sont plébiscitées actuellement, c’est aussi que des progrès importants ont été réalisés sur ce type de roues en matière de confort et de fiabilité au moyen de nouveaux alliages et des suspensions améliorées…

Mais les investissements nécessaires à la construction d’un métro ferré restent plus importants.

Dans le cas de l’Arc Express une ligne « classique » les rames sur pneus ne se justifie pas, le système de transport (Grand Paris) plus complexe avec des rames directes et omnibus, les convois sur pneus peuvent apporter plus de réactivité ainsi qu’une vitesse inter station plus importante.

Reste le problème posé, par le roulage des TGV sur le tracé du Grand Paris plusieurs liaisons évitant la capitale sont proposées (la Défense, Roissy ou Massy, Marne la Vallée)

Le doublement des voies est-il envisageable ?

La décision appartient aux ingénieurs je note que le tracé n’est toujours vraiment défini ni pour le grand Paris ni pour l’Arc Express… le combat continu 


 

©texte et photos Oscar

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

jules Laforgue 22/10/2010 10:47



Le STIF a commis une bien belle bourde à la tribune mercredi soir. Jean-François Hélas, son directeur a balancé une petite bombe. Je la recopie avec des pincettes pour qu’elle ne me saute pas au
visage « la ligne 14 est totalement dépassé ».


Et Hop ! voilà fusillé en un instant une ligne qui transporte 500 000 voyageurs par jour, sans pannes, sans incidents, avec un taux de régularité de plus de 99% !


Dans sa fougue a tirer sur tout ce qui a trait, de près ou de loin, au Grand Paris, le STIF se plante de cible.


On verra peut-être encore Monsieur Hélas à la tribune à Mairie de Saint Ouen, à Pont Cardinet, à le Porte Clichy, mais il se gardera sans doute bien d’expliquer aux gens pourquoi il va dépenser
1,4 milliards d’euros pour leur refourguer un métro qui ne vaut pas un clou. 


On verra peut-être encore Monsieur Hélas à l’inauguration de l’automatisation de la ligne 1, se rengorger et prendre l’air satisafait du monsieur « qui sait » qui se gardera bien
d’expliquer pourquoi c’est encore 100 millions qui ont été dépensé pour passer « des lumières aux ténèbres » et imposer aux malheureux voyageurs de la 1 un métro plus fiable, plus
rapide, avec un cadencement plus court.


Tout cela serait juste drôle et l’occasion d’ironiser un peu sur le STIF si la France n’était pas mobilisé pour vendre cette technologie dans le monde. Aujourd’hui ce sont nos concurrents
étrangers qui se frottent les mains et disent partout « Le STIF lui-même dit que la ligne 14 est nulle«