Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
avez-vous fait bon voyage

Arc(s) Express

31 Octobre 2010 , Rédigé par Oscar Publié dans #Arc Express

Depuis que le projet Arc Express est public, les Franciliens se posent la question à savoir : boucle ou pas boucle ? Arc Express bouclez-le

Je m’explique, le projet si l’ont suit bien les informations données par le dépliant (Stif) parle d’un nouveau service de transport par métro automatique, à travers la banlieue proche de Paris passant au Sud par les stations Laplace, Chatillon Montrouge, en correspondance avec la ligne 13, le RER B. Au Nord le tracé propose la Plaine stade de France (RER B), les Grésillons (RER C), carrefour Pleyel (ligne 13)…

arc-express-trace


Le tracé au Nord comme au Sud laisse la possibilité de modifier le tracé après le débat pour répondre aux attentes des usagers rien n’est vraiment défini, puisque les arcs ouest et est ne sont pas dessinés…

À la page 2 de la documentation le Stif résume en quelques chiffres le projet : il s’agit de 4 arcs dont 2 prioritaires (le Nord et le Sud) la longueur totale serait de 60 km, une cinquantaine de stations distantes chacune d’un kilomètre, ou d’un kilomètre et demi (a voir).

Voilà 4 arcs qui seront reliés entre eux par des correspondances, mais qui nécessitera un changement pour passer du Sud à l’Ouest du Nord à l’Est, ainsi de suite … Ce qui clôt le débat sur le tour complet de Paris sans quitter son siège…

J’attire votre attention sur le fait que la ligne sera automatique et que la présence d’agents de la RATP sera épisodique en cas d’incident (ce qui se produit plusieurs fois par jour actuellement sur chaque ligne de métro) le conducteur répare ou fait intervenir une équipe spécialisée après avoir coupé l’électricité…

Autre chose, nous savons depuis l’intervention de Mr Hélas que le choix des rames et des voies pour l’Arc Express porte sur un métro classique dit « sur Fer »…

Aujourd’hui les seules expériences d’automatisation de la RATP sont la ligne 14 et la ligne 1 toutes deux sur pneus, or malgré tous les progrès du métro sur fer les performances reste moindre en matière d’accélération, mais surtout de freinage.

La circulation des rames (dans le cas du fer) automatique se contrôle (en partie) grâce à des capteurs placés sur les rails, la roue métallique garantit le contact électrique et la rame poursuit son trajet, ce qui permet la localisation du train et le contrôle de la vitesse et du freinage…

L’expérience actuelle d’une forme d’automatisation sur la ligne 3 (sur Fer) a permis à la RATP de découvrir les problèmes liés au Fer… La corrosion des rails ce qui dérègle les capteurs et abouti aux retards cumulés sur la ligne 3 (voir Octys) et nécessite le passage d’une rame qui meule les rails pour éliminer la rouille et rétablir le fonctionnement normal du métro…

Je reviendrai sur l’automatisation des lignes le sujet est vaste…

© texte  Oscar

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article