Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
avez-vous fait bon voyage

Transport « pas cher »

21 Février 2010 , Rédigé par Oscar Publié dans #élections

La campagne des régionales, prend sa vitesse de croisière et les propositions se font plus précises, les partis politiques qui souhaitent diriger les régions savent que les transports seront l’enjeu principal de la victoire le 21 mars.
 

En Ile de France, dans le Nord, Languedoc Roussillon et ailleurs les propositions tournent autour des tarifs : transport à un euro, baisse du prix des abonnements, ou gratuité…

images-4-0976.jpg 
 

Pour les états-majors politiques, un tarif moindre permettra à plus de voyageurs de délaisser la voiture, les embouteillages, la pollution.

Des situations différentes, suivant les régions distinguons déjà les centres urbains, ou péri urbains ; des campagnes.

 Dans les centres urbains (Ile de France) les transports fonctionnent quelquefois à la limite de la saturation, les voyageurs sont contraints de partager leur mètre carré* avec 5 à 6 personnes.

En province, les conseils régionaux ont investi massivement dans les transports en commun ferroviaire, au point que la Cour des Comptes s’en est émue, car souvent ces lignes sont déficitaires (financièrement et en terme de voyageurs).
 

Dans le cas des centres urbains, les mesures tarifaires vont augmenter une fréquentation déjà énorme au point de risquer une rupture…

images-4-0253.jpg 

Dans les campagnes, il n’est pas certain que la baisse des tarifs va augmenter la fréquentation…

Dans chaque situation, la mesure va entrainer un manque a gagner. Les sociétés de transports se verront en cas de « forte affluence » obligée d’investir fortement en matériel et en personnels. Qui financera ? L’impôt, les taxes, les foyers imposables, les entreprises, l’État… mais aussi ceux qui n’ont pas de transport, ceux qui n’en auront jamais tous contribueront.

Actuellement les salariés bénéficient (dans beaucoup de cas) de réductions, de tarifs préférentiels, de prises en charges (voir Ile de France).link
 

La gratuité :

La gratuité serait selon certains, la solution pour les transports du futur, plus de dépenses de billetterie, de contrôles de titres de transport, plus de fraudes… mais à quel prix ?

Investissement, entretien, les dégradations des infrastructures… Comment développer un service avec moins de moyens financiers ?

Actuellement, le prix du ticket de transport couvre 25 à 30 % du coût réel du transport le reste est couvert par les entreprises et l’état.

Alors que la situation réclame des investissements importants, une vision d’avenir des solutions innovantes, le seul remède sera la baisse des tarifs ?
 

 

*4 personnes au mètre carré maximum

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article