Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
avez-vous fait bon voyage

Timidement

9 Décembre 2010 , Rédigé par Oscar Publié dans #SNCF

 La situation économique de RFF est délicate, timidement des voix s’élèvent pour évoquer une hausse (modérée)  du tarif des péages, qui suivra la relève du tarif des billets de train…

La société RFF est chargée de la gestion du réseau  ferre, de son entretien et de l’extension de l’ensemble des installations du rail, RFF ne dispose pas de personnel pour cette mission, et fait appel a la SNCF pour toutes les actions sur les voies et paye les services de l’opérateur historique. Il est probable que si les péages augmentent le tarif des interventions de la SNCF suivront la même progression à la hausse.

 

5-0604.jpg


Le budget de RFF chaque année est déficitaire de 17 % pour atteindre l’équilibre, il faut augmenter les recettes des péages, accroitre la dotation de l ‘État (ou les deux) et trouver de nouvelles sources de profits.

L’ouverture à la concurrence laisse espérer, une augmentation du trafic voyageur, mais dans quelles proportions ? La concurrence sera effective sur les lignes les plus rentables, déjà fortement sollicités et les péages payés par les opérateurs privés seront équivalent a ceux versés par la SNCF.  Les destinations les moins rentables sont les liaisons entre les villes moyennes (les corails) ou les TGV transversaux (Nantes Strasbourg). La SNCF a souvent beaucoup de mal à remplir les trains malgré les tarifs promotionnels, à certains horaires les rames sont vides. Il va falloir fermer certaines lignes, se résoudre a remplacé les trains par des cars ou des bus. Pour toutes les destinations, avec l’ouverture à la concurrence l’urgence va être de trouver des voyageurs pour remplir les trains.  

La concurrence justement si RFF en espère un bénéfice, Guillaume Pépy la redoute et évoque timidement la réforme de la « réglementation du travail ”, car aujourd’hui aucune réglementation (ni statut) n’encadre les salariés des entreprises « privées» du transport ferre (ex : le Fret)

Le statut de cheminots de la SNCF (garantie de l’emploi,droits syndicaux, régime de protection sociale...), ne sera pas remis en cause, la réglementation du travail (durée hebdomadaire du travail, l'amplitude horaire, l'organisation du travail…) par contre pourrait nuire au développent de la SNCF, et favoriser un “dumping social” des nouveaux entrants du transport de voyageurs (TER).

La perspective de nouvelles négociations avec les partenaires sociaux n’enchante guère le président Pépy, mais les mêmes règles doivent s’appliquer tous les acteurs du secteur ferroviaire… 

 

© Oscar

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article