Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
avez-vous fait bon voyage

RER B et A

13 Février 2012 , Rédigé par Oscar Publié dans #électeurs

B-RER-.jpg

 

Devant la commission d’enquête (relative aux modalités, au financement et à l’impact sur l’environnement du projet de rénovation 
du réseau express régional d’Île-de-France),   Pierre Mongin (président de la RATP), annonce des mesures propres à améliorer la circulation des RER…

 La RATP remplie, une double tâche a la fois, gestionnaire d’infrastructure et d’opérateur de transport (79 kilomètres et 35 gares de la ligne A et 40 kilomètres et 31 gares de la ligne B). Les deux lignes représentent l’essentiel des déplacements quotidiens des Franciliens. Ces dix dernières la fréquentation de la ligne B à augmenté de 35 %, c’est un accroissement considérable, cause de beaucoup de dysfonctionnements. Pour la seule année 2011, la fréquentation des lignes A et B du RER a augmenté de 2,6 %

La Régie gère la partie centrale des lignes A et B (la partie Sud de la ligne B et la partie Est de la ligne A) il s’agit de faire passer de nombreux trains, a la  suite aux heures de pointe, avec un système de sécurité qui permet d’optimiser l’intervalle, la SNCF n’a pas le même métier le rythme de circulation est défini par un horaire précis ; en conséquence, la réglementation, la sécurité, le travail des conducteurs sont différents.

S’agissant de la ligne A les MI 84, vont être remplacé par les MI 09 à deux étages, chaque mois sur la ligne, deux nouvelles rames seront mise en service cela permettra d’augmenter de 50 % la capacité de chaque rame, d’optimiser l’utilisation des quais avec des trains de 225 mètres de long, d’améliorer l’accessibilité des rames grâce à des portes de 2 mètres de large et, à terme cela donnera 15 ans d’oxygène à la ligne A (ou pas),car les problèmes d’interconnexion a Nanterre, l’impossibilité pour les MI09 de rejoindre la gare Saint-Lazare n’est pas résolue.

Pour la ligne B, les intervalles entre les rames étant plus importants, Pierre Mongin souhaite augmenter le nombre de trains en circulation. Depuis le 9 novembre 2009, la ligne est interopérée, première étape d’un processus d’unification de sa gestion. La suite logique serait de placer l’exploitation de la ligne B sous l’autorité d’une seule équipe commune. Les deux opérateurs semble d’accord, et doivent lancer rapidement un groupe de travail mixte pour tenter de passer d’une exploitation partagée à une exploitation commune la portion Nord de la ligne B souffre d’une circulation importante or c’est aujourd’hui RFF qui contrôle l’aiguillage a la station gare du Nord, et qui décide entre la ligne B et la D. C’est le paradoxe du système actuel, c’est que ni la RATP ni la SNCF ne maîtrisent la circulation de leurs propres trains… pour fiabiliser la circulation, le président de la RATP propose la construction de point de retournement à la station Denfert-Rochereau sur la ligne B mais aussi à la Gare-de-Lyon.

RER-sale.jpg

L’intermodalité est aussi une préoccupation, de la Régie en effet trouver un dernier bus pour les usagers arrivant avec le dernier RER (en retard) Pierre Mongin s’engage a renforcer la coordination entre les moyens de transport (pour les lignes exploitées par la RATP). Dans le cas d’entreprises privées, cela relève du Stif   

 

texte et photos Oscar

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article