Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
avez-vous fait bon voyage

Rames supprimées

13 Juillet 2012 , Rédigé par Oscar Publié dans #RER

dos-RER-B-.jpg

En cette période estivale, les usagers constatent que les rames de RER sont bondées normal me direz-vous, c’est la période des vacances la circulation est allégée moins de rames, moins de personnels, chaque année la même situation se répète…

 

Pas seulement, il manque en effet des conducteurs sur les lignes A et B du RER,  la cause selon Laurent Gallois (Délégué  syndical  au département RER RATP Délégué syndical d’établissement RER B UNSA) est le manque d’anticipation de la Régie, car cette année une centaine de conducteurs sont parti en retraite et leur remplacent ne sont pas encore opérationnels.

Ce qui explique que chaque jour des dizaines de rames sont supprimées…

La ligne B semble plus touchée par ce phénomène en effet depuis le début du mois de juillet quelques 160 trains sont ainsi passés a la trappe. Sur la ligne A du RER le 5 juillet dernier 34 trains ont disparu des horaires, le lendemain 35 rames ont suivi le même chemin toujours par manque de personnels.

La ligne B subie aussi des travaux et dans la partie nord de la ligne ce qui diminue encore l'offre de service (16 trains au lieu de 20 à l'heure de pointe) ajoutons le  dysfonctionnement d'un poste électrique à Drancy et la situation s’aggrave un peu plus.

 

Plus grave Laurent Gallois confirme qu’un cadre a assuré la conduite de rames pendant 16 heures de suite ce parait impossible au directeur du département RER RATP Me Condé.

Dans ce cas où se situe la sécurité ?

Il semblerait que la direction de la RATP soit un peu décalée par rapport à la base, cet écart entre la direction et le terrain ne cesse de se creuser pour Laurent Gallois la politique de productivité ne peut plus durer longtemps.

 

Je me suis fait confirmer ce matin par un conducteur de la RATP qu’aucun employé ne part en retraite par surprise en moyenne 7 a 8 mois précèdent la demande de départ du départ effectif, ce qui laisse a la direction le temps de former de nouveaux conducteurs puisque la formation dure trois mois pour qualifier un conducteur sur une ligne RER.

 

Donc, c’est un manque d’anticipation qui dégrade aujourd’hui le service rendu aux voyageurs

 

 

 

 texte et photo Oscar

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article