Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
avez-vous fait bon voyage

Quelques chiffres…

3 Janvier 2012 , Rédigé par Oscar Publié dans #SNCF

 

TER-2.jpg

La SNCF est dans le collimateur de toutes les associations d’usagers et des politiques qui dénoncent des augmentations « invraisemblables » des tarifs, des changements d’horaires inadaptés au monde du travail, la dégradation du service public…

Haro, sur Guillaume Pépy et sa clique de technocrates, qui en plus reversent a l’État une partie de ces  bénéfices démesurés (230 millions d’euros) acquis sur le dos des voyageurs (travailleurs), qui paye très cher leur billet de train, pour allez gagner un peu de pain et nourrir leurs enfants (je fais bien Maurice Thorez).

La réalité est un peu différente Rémy prud’homme résume parfaitement le malaise actuel du rail, selon lui : « si la SNCF dépense chaque année 20 milliards d’euros, ses recettes ne représente que 10 milliards ce qui couvre à peine les salaires des agents, la différence creuse les déficits, et doit être comblé par l’impôt » … Le modeste versement de 230 millions d’euros de la SNCF envers l’État ne couvre pas ses dépenses, en cette période de disette. Voilà aussi pourquoi la SNCF n’absorbe pas l’augmentation de la TVA de 1,5 % et prévoit l’inflation en augmentant certains tarifs.

Le changement des horaires en décembre dernier continu à faire des vagues, la grogne des usagers ne faiblis pas j’ai trouvé un exemple…

 À Retournac (Loire), les horaires modifiés ne conviennent plus aux usagers, il se trouve par hasard que je connais cette ville. C’est une charmante bourgade plus proche d’un hameau que d’une sous-préfecture, a l’époque Mauricette et son mari Jules tenais l’épicerie, bar, station-service du village madame vendait du pain monsieur servait les automobilistes, je ne me souviens pas de la gare : elle n’existait pas ou les trains ne s’arrêtait pas…

Aujourd’hui, la desserte existe et Lyon, Saint Étienne, par le train, une association c’est constitué pour protesté contre le changement des horaires qui pénalisent les usagers

« Françoise Dupuy est la nouvelle présidente de l’association, elle a 53 ans et a choisi de vivre à Retournac. A l’origine, elle est stéphanoise et a décidé il y a deux ans de venir vivre à la campagne en continuant de travailler à Saint-Étienne ».

Cette brave dame qui je le rappel a « choisi » de vivre a Retournac se plaint que les horaires fassent perdre une demi-heure aux usagers pour rejoindre leurs lieux de travail …

« J’arrive une demi-heure en avance et je travaille sans être payé…mais c’est bien pire pour certains, ils attendent, dans le froid l’hiver, que leur lieu de travail soit ouvert ».

En effet, c’est terrible, je sais c’est facile de se moquer, choisir d’être réveillée par les oiseaux, habiter la campagne et reprocher à la collectivité l’absence, de train confortable a un horaire convenable … cela me dépasse.

À l’évidence cette situation ne reflète pas le malaise des usagers, mais elle renvoie bien les exigences de « certains usagers » ou de politiques qui veulent conserver une gare, le train, et surtout que la collectivité paye ce « service public ».

Le changement d’horaires, doit permettre la rénovation du réseau ferre, le prix en est conséquent, ces travaux bénéficieront a la collectivité, laissons un peu de coté les querelles de clochers… 

16062010-IMG_1807.jpg

texte et photos Oscar

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article