Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
avez-vous fait bon voyage

Pourrissement

17 Décembre 2009 , Rédigé par Oscar Publié dans #SNCF

Selon les syndicats, la direction de la RATP joue le « Pourrissement » du conflit de la ligne A. Selon la direction de la RATP, les syndicats jouent le même jeu…
 

La grève dure depuis 8 jours… Aujourd’hui le mouvement va concerner tout le réseau de transport Parisien : métro, bus, tramway. En effet La CGT, FO, les Indépendants et l’Unsa ont déposé des préavis pour protester contre le licenciement d’un conducteur.
 

Sur les forums la colère monte chez les usagers et les mots qui reviennent fréquemment sont : « nantis, prise d’otage, feignants trop payés » …  on parle d’automatisation des lignes, de réquisitions, de suppression du droit de grève…
 

 Depuis plusieurs années les transports en commun voient leur fréquentation augmenter de manière dangereuse sur certaine lignes : la ligne 13, les RER A et B où couramment les limites de la sécurité sont dépassées (Comme chacun sait quand les bornes sont franchies il n’y a plus de limites).
 

La ligne A transporte un million de voyageurs quotidiennement, les conditions de transport se sont dégradées, la sécurité (couramment sur la ligne  les voyageurs sont plus de 4 au m2), la régularité n’existent pratiquement plus, les incident matériels se multiplient (comme les incident voyageurs) pannes…
 

Si les conditions de transport sont de plus en plus difficiles, les conditions de travail se dégradent aussi, car les pannes et les dysfonctionnements, les conducteurs les subissent aussi. A l’arrivée sur un quai bondé de la rame, le conducteur est seul face à une foule qui monte, qui descend où le moindre incident prend des proportions indéfinies… A chaque instant sa responsabilité est engagée.

IMG_0426-copie-1.jpg  
 

Les voyageurs achètent les tickets à un automate, valident le voyage sur une borne, se renseignent grâce à un écran (ou sur un plan) et doivent écrire à la direction de la société de transport en cas de litige… le conducteur est seul la plupart du temps.
 

 Les syndicats réclament une prime de 120 € plus une autre variable de 30€ comme un … C’est maladroit ; ils parlent aussi des conditions de travail difficiles et du dialogue avec la direction …
 

Les politiques imposent aux sociétés de transport des horaires plus larges, des dessertes plus nombreuses, pour satisfaire les électeurs et le chœur des vierges écolos Bobo qui chante les louanges du transport collectif … les conducteurs savent qu’à certaines heures sur les lignes « ils transportent des banquettes » et que le manque d’entretien, une modernisation tardive, ont créé des difficultés pour absorber le trafic supplémentaire. Les crédits sont alloués aux nouvelles constructions.
 

La frénésie de construction de nouvelles lignes, de nouveaux modes de transport cache mal le malaise. Le manque de crédit alloué à l’entretien des lignes les plus indispensables aux usagers est révélateur de la politique clientéliste actuelle... 
 

Cela  explique aussi  le pourrissement de la situation de certaines lignes de RER.

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article