Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
avez-vous fait bon voyage

Passer à la caisse

5 Décembre 2010 , Rédigé par Oscar Publié dans #RFF

Le nouveau secrétaire d’État aux transports Thierry Mariani se dit favorable à une augmentation raisonnable des tarifs SNCF …


Une augmentation annuelle, au rythme de l’inflation pour permettre a RFF d’augmenter « raisonnablement » les tarifs des péages versés par les opérateurs de transport…

« Ne pas augmenter les droits de péage ça veut dire que ce serait le contribuable qui subventionnerait (à lui seul, NDLR) l'entretien », des lignes ferroviaires, a souligné Thierry Mariani. Réseau ferré de France (RFF), le gestionnaire public des voies ferrées françaises a lancé cette semaine un cri d'alarme sur la situation des voies ferrées françaises qui pourraient être en partie abandonnées faute de crédits pour assurer leur maintenance.

La situation est n effet préoccupante RFF ne fait plus face à l’entretien des voies secondaires, sur lesquelles circulent les trains Corail, Téos, qui assure les liaisons entre les régions actuellement laissé a un abandon préoccupant…

Ces lignes dites « d’aménagement du territoire » n’offrent aucune rentabilité le matériel est anciens, le temps de trajet très supérieur a un transport par la route, de plus la fréquentation de ces lignes reste faible, et le taux d’abonnement ouvrant des droits a réduction est très important, si l’on y ajoute les étudiants et les séniors le tableau est complet… Mais il s’agit d’un service public, à ce titre RFF doit assurer un entretien permettant la circulation de ces rames…

À ça création RFF a du absorber une gosse partie de la dette de la SNCF depuis les déficits se creuse et les opérations d’entretien devienne plus couteuses.

Pour continuer de desservir certaines destinations, il faut rénover et investir, voilà pourquoi il est indispensable de trouver un financement pérenne…

Augmenter les tarifs SNCF, mais lesquels ?

Depuis de nombreuses années les tarifs de la  SNCF sont au mieux une jungle inextricable, au pire une loterie, les usagers se perdent et il n’est pas rare de trouver a la descente d’un train autant de tarifs que de voyageurs (j’exagère à peine).

En priorité l’augmentation va concerner les TGV, les liaisons rapides, car la clientèle est peu ou prou captive.

Les lignes à grandes vitesses représentent le seul secteur bénéficiaire de l’opérateur…

Alors, à qui demander un supplément ? Aux usagers, aux contribuables, les deux ?

 © Oscar

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article