Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
avez-vous fait bon voyage

Mythe et réalité

12 Septembre 2012 , Rédigé par Oscar Publié dans #routes

Seine-phares.jpg

 

Le mythe d’un Paris sans voitures, sans pollution existe, mais reste un mythe… en 1900 la circulation parisienne était infernale (les voitures a chevaux, les carrioles à bras les accidents, etc.) et la Seine le poumon économique de la capitale.

 

Les berges de la Seine seront progressivement fermées à la circulation automobile, ce qui permettra aux Parisiens de reconquérir progressivement les bords du fleuve…

 

Le vœu du maire de Paris va être exaucé dans quelques semaines, que deviendront les quelque 40 000 véhicules quotidiens qui traversent la capitale ?

Les automobilistes se répartiront sur les voies adjacentes, suivront d’autres itinéraires et viendront grossir le nombre et la taille des ralentissements organisés par la politique anti voitures assumées par le conseil municipal parisien…

La mairie après avoir consulté la préfecture, procédé à une enquête publique suivi d’une longue concertation, la commission d’enquête a émis un rapport favorable à ce projet d’aménagement des berges du fleuve.

Cependant, plusieurs recommandations de la commission sont à prendre en compte comme la réversibilité du projet (la possibilité de revenir a l’existant dans un délai court) ce qui interdit la construction de bâtiment ou la fermeture définitive des accès routiers (de toute façon, le terrain reste inondable).

Une autre recommandation demande le renforcement de l’offre de transport public. La réponse faite par les édiles parisiens serait risible si l’état des transports en commun d’Ile de France n’était pas épouvantable.

« La mise en œuvre de matériels à grande capacité sur le RER A (le nouveau train à deux niveaux MI09 d’une capacité de 2600 places, contre 1684 places pour le train MI84 qu’il remplace), l’automatisation de la ligne 1 du métro, le doublement de la fréquence du RER C dans le Val-de-Marne et l’augmentation de sa vitesse dans Paris, tous des projets à l’horizon de deux ou trois ans, aboutiront à une augmentation de capacité d’environ 15 000 voyageurs par heure sur un axe globalement parallèle à la Seine, à comparer aux 2 000 véhicules par heure écoulée aujourd’hui par la voie sur berges de la rive gauche ». 

La vision du réseau parisien, présenté par le maire me parait loin de la réalité ou alors pendant les vacances Paris a subi des glissements de terrain… Car la ligne A du RER passe assez loin des bords de Seine encore plus du VIIe arrondissement, la ligne 1 du métro même automatisée ne permet pas de suivre le chemin du fleuve, quant au doublement de la fréquence du RER C dans le Val de Marne, je doute quelle allège la circulation au pont de l’Alma. 

Cela dit de plus les artisans qui travaillent ne sont pas près d’emprunter les bus pour changer un chauffe-bain dans Paris. Les taxis qui évitent déjà le centre de la capitale ne perdront pas de temps dans les embouteillages, par contre les livreurs resteront soumis au désidérata de la mairie comme les travailleurs qui ne disposent plus de transport en commun a l’heure ou ils quittent leurs services.

L’association 40 millions d’automobilistes lance une pétition contre l’aménagement des berges de la Seine ICI qu’elle qualifie de contre sens économique et écologique

 

texte et photo Oscar

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article