Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
avez-vous fait bon voyage

Les 12 lignes malades

21 Janvier 2011 , Rédigé par Oscar Publié dans #SNCF

Après en avoir parlé sur toutes les télévisions et à la radio Guillaume Pépy présente la liste des lignes prioritaire à rénover au plus vite…


5-1809-copie-1.jpg


Les lignes : RER A, RER D, ligne N (Île de France), TER de L’Étoile de Lyon (Lyon-Ambérieu, Lyon-Grenoble, Lyon-Dijon), Paris-Chartres-Le Mans, Nîmes-Perpignan, Paris-Clermont, Paris-Orléans-Tours, Paris-Caen-Cherbourg, Paris-Amiens, trains de nuit Lunéa, TGV Paris-Le Mans et Paris-Tours.

Le président de la SNCF ne précise pas avec quels moyens financiers, et quelle sera la somme consacrée à cette remise à niveau des lignes de transport.

Les dysfonctionnements du réseau sont a 25 % du aux infrastructures (RFF), les caténaires, les rails, les aiguillages, il serait logique que Réseau ferré de France  prenne en charge le coût de la rénovation a hauteur de 25 %, la SNCF envisage aussi, pour les lignes TER une participation financière des « collectivités locales » au titre du service public.

Je le rappelle Guillaume Pépy  évalue, a quelques dizaines de millions d’euros (c’est précis)  la somme nécessaire, pour les 12 lignes malades…

Malades, oui mais pas trop, car la rénovation devra être rapide (dans l’année), et pas  hors de prix, pendant les travaux la circulation des trains continuera, il ne s’agit pas de reconstruire des liaisons mais de remettre en état : le matériels, les voies, les rames.

La SNCF dont le bilan sera public en février prochain, ne peu se permettre des dépenses somptuaires les bénéfices attendus cette année resteront modeste le fret est toujours un secteur lourdement déficitaire.

La SNCF doit aussi étudier, les embouteillages à l’approche des grandes agglomérations (Paris, Lyon, Marseille), la construction de voies de contournement devient plus que nécessaires, les retards sont souvent dus à l’encombrement des voies à l’approche des grandes villes.

Globalement la fréquentation des transports en commun a augmenté de 25 %, plus de trains, plus de voyageurs, mais pas plus de rails

 

source Le Figaro 

© Oscar

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article