Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
avez-vous fait bon voyage

Le Vélib rebondit !

24 Novembre 2009 , Rédigé par Oscar Publié dans #Vélib

Le Vélib’ rebondit…enfin pas beaucoup : à voir les carcasses qui « décorent » les rues  de Paris, le vandalisme envers les vélos en libre service n’a pas cessé.

 

Le Vélib’ emblème flamboyant de l‘écologie triomphante, terrassant la pollution et libérant le citoyen des contingences du transport de masse…(je sais j'en fait trop) Ressemble plutôt à une mauvaise affaire pour JC Decaux et la municipalité Parisienne (mais surtout pour les parisiens).
 

La société JC Decaux assure la gestion du Vélib en échange du marché des espaces publicitaires de la Ville. En Juin 2009, au moment de l’extension du service à la Petite Couronne de Paris, un avenant au contrat entre la Mairie parisienne et JC Decaux a été signé précisant que chaque vélo volé ou détruit serait indemnisé à certaines conditions, à hauteur de 400€. (en Juin dernier 20 000 vélos disparus ou détruits). bon anniversaire au vélo moche
Alors que s’est-il passé ? 

Il semblerait que depuis le vandalisme ait augmenté, que la régulation des stations soit plus complexe (répartir les vélos dans les stations de Paris et de la Petite Couronne), que le coût d’entretien soit plus important que prévu par le contrat… JC Decaux aurait-il menacé de claquer la porte ?
 

 « Le système économique de Vélib' n’était plus pérenne, on allait au clash. » (Annick Lepetit, adjointe au maire PS de Paris chargée des Transports) (20 minutes)

Le conseil de Paris vient de voter lundi 23 novembre un avenant au contrat qui lie la Ville à JC Decaux. Dans lequel la ville s’engage à prendre en charge  une part financière plus importante (25%) des frais liés au vandalisme, et offre (sous conditions) une part importante des revenus de la location des vélos. Si le service rapporte 17,5 millions d'euros, JC Decaux en percevra 35% et au-delà des 17,5 millions d ‘euros, ce sera 50%

En échange le gestionnaire s’engage à améliorer le service rendu aux utilisateurs (accueil téléphonique, réponses aux réclamations…) nouvelobs.com

 

Pourquoi cette précipitation ? Le Vélib’ est une double vitrine à la fois pour la Mairie de Paris qui veut promouvoir les déplacements « doux » et JC Decaux qui installe des systèmes comparables dans de grandes capitales mondiales ; l’enjeu est double et la partie continue… mais sûrement pas à n’importe quel prix.
 

Si la société JC Decaux jette l’éponge... Le maire de Paris prendra t-il la décision de municipaliser la gestion de Vélib’ ?

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Hiver 24/11/2009 23:20


Et c'est pour cela que les impôts locaux vont encore augmenter à Paris ?
Allez Decaux, allez Decaux, Vive les vélos