Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
avez-vous fait bon voyage

Le velib’ a 5 ans

22 Juin 2012 , Rédigé par Oscar Publié dans #Vélib

velib-sur-le-trottoir.jpg

 

Depuis cinq années, les vélos moches parcourent les trottoirs de la capitale (quelquefois, ils roulent sur la chaussée)  bousculant les piétons, grillent les feux rouge et finissent quelquefois dans la Seine…

Cinq ans c’est encore jeune pour tirer des conclusions hâtives sur une quelconque rentabilité, sociale ou économique : le vélib ne se discute pas, il s’admire !  Ce mode de déplacement « doux » a fait des petits partout, en France et dans le monde (presque) chaque ville française dispose d’un système comparable permettant de partager un vélo…

C’est devant vos yeux mouillés d’admirations que dimanche les Champs Elysées seront envahis par les cyclistes pour célébrer comme il se doit l’anniversaire (qui devrait avoir un retentissement universel) du vélo des Parisiens.


Le vélo des Parisiens ?

 Oui, car la rentabilité pour le groupe JC Decaux tient uniquement aux subventions versées par la mairie de Paris…

Les chiffres précis sont classés « secret commercial » malgré cela certaines évaluations des dépenses sont possible le GART (Groupement des Autorités Responsables des Transports) à évalué une partie des dépenses : un vélib’ coutera a l’entreprise JC Decaux chaque année 3000 € cette somme comprend la totalité des interventions nécessaires (constructions des parcs, entretiens, charges salariales, frais de fonctionnement, vols, etc.).

Ce chiffre paraît crédible et n’a pas été démenti.

Maintenant une petite multiplication du nombre de vélos par le prix permet d’obtenir (3000 x 20 000) 60 millions d’euros ce qui représente le chiffre d’affaires de l’affichage parisien quand le groupe JC Decaux a passé le marché avec la marie de Paris.

Comme le précise le journal Métro (21/06/2012) depuis 5 années JC Decaux accumule les déficits sur le velib’ cette année ce sera juste l’équilibre…

 

Et les abonnements me direz-vous ?

 

Si les 200 000 abonnées existent vraiment que la mairie ne confond pas utilisateurs et abonnés (voir autolib’), en multipliant le nombre d’abonnés par 29 € (le prix de l’abonnement) cela représente 6 millions d’euros chaque année mais pas plus ! Comme l’annonce le journal Direct Matin (06/06/2012), 96 % des trajets sont inférieurs à 30 minutes, soit la durée pendant laquelle la location du vélo est gratuite… Les cyclistes préfèrent changer de monture toutes les deux stations pour pédaler gratuitement.

 

Le vélib’ reste un moyen rigolo de faire le tour du quartier avec ses potes… Un moyen de transport je ne suis pas convaincu ?

 

 texte et photo Oscar

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article