Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
avez-vous fait bon voyage

Le piéton

30 Janvier 2012 , Rédigé par Oscar Publié dans #usagers

pas-rue-.jpg

 

Un piéton, c’est une personne qui circule à pied sur une voie publique… Cette définition a le mérite d’être claire,  j’ajouterai que sa vitesse est sans importance, comme son sens de circulation, car il n’est soumis à aucune limitation ni obligation…

Le piéton est aussi un usager des trottoirs (chemin surélevé longeant une rue, réservé aux piétons), cette portion de voie partagée avec les poussettes, les animaux de compagnie, jeunes ou vieux ; hommes ou femmes, le piéton se déplace à son rythme…

Depuis quelque temps, les « politiques » élargissent les trottoirs au détriment de la route, ce qui devait bénéficier aux piétons s’avère une difficulté, car ils se trouvent l’obligation de partager le trottoir avec des vélos, des scooters, des motos, car la chaussée plus étroite ne permet plus aux motos de slalomer entre les voitures…

Les « cyclistes » préfèrent eux aussi les trottoirs pour des raisons de sécurité, ou ils roulent à une vitesse confortable sans trop de risques entre les piétons en les bousculant, si le marcheur ne laisse pas rapidement la place il se fait copieusement insulter…

Elle commence a m’emm…, la république des vélos, le cycliste roi qui ne respecte rien.

 Cette année 27 piétons on perdu la vie a Paris, 1.854 furent blessées plus ou moins gravement en cause les automobiles, les deux roues, mais aussi l’imprudence de certains piétons. 

Les villes ne laissent plus de place, a la marche pourtant chacun a un moment ou un autre devint un marcheur et doit aller a pied, par plaisir ou par nécessite, la marche est le premier moyen de mobilité, il ne dépense peu d’énergie (celle-ci est renouvelable).

 velos.jpg

Les trottoirs encombrés de « machins » pompeusement nommés mobilier urbain (panneau publicitaire, potelet, bac a fleurs, poubelles, etc.) n’invite plus a la flânerie, les bancs publics disparaissent petit à petit remplacé par … rien, plus question de « se poser » quelques minutes et de profiter du spectacle de la rue.

 

 

texte et photos Oscar 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article