Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
avez-vous fait bon voyage

Irrégularité

26 Novembre 2010 , Rédigé par Oscar Publié dans #usagers

Le rapport publié par la Cour de comptes est une mine dont les pépites ne sont pas encore extraites…

Les indices de régularité des lignes de transport qui détermine le versement de bonus aux opérateurs de transport ont été modifiés. Le mode de calcul affiné, le nombre d’indicateurs de qualité sont passés de 50 à 78.

 

5-2092.jpg


Jusqu’en 2008 la régularité des lignes RER A et B se mesurait par tronçon, les parties RATP séparées de celles gérées par la SNCF ensuite une moyenne venait pondérer le résultat. À chaque changement de conducteur, l’indice était remis a zéro aujourd’hui la mesure se fait sur toute la longueur de la ligne ce qui aggrave quelque peu les chiffres. Depuis 2004 la hausse tendancielle de l’irrégularité n’est pas contestée, le fait d’avoir modifié le mode de calcul limite les comparaisons avec les années antérieures.

Les mesures de régularité pour le métro se mesurent en pourcentage de voyageurs qui attendent sur le quai 3 minutes en heures de pointe, 6 min en heures creuses, et 10 min la nuit. Ce qui donne des taux d’irrégularité très faibles, et ne reflète pas les impressions des usagers et donnait quelquefois des indices de régularité de 98,5 %  sur la ligne 13 (sic)…

Pour mieux coller à la réalité un autre indicateur a été introduit depuis 2009 le service non assuré aux heures de pointe. Le rapport entre le nombre de rames prévu en circulation et le service réellement assuré. Ce qui modifie les chiffres : au premier semestre 2010, en  heures de pointe 10,1 % des métros prévus sur la ligne 1, n'ont pas circulé, ce taux étant de 9 % pour la ligne 13.

 

5-2181.jpg


Pour le RER l’indicateur de régularité mesure le pourcentage de voyageurs arrivant avec un retard inférieur à 5 minutes à leur gare de destination en plus de l’autre indicateur de dit de « responsabilité conjointe », sur les  lignes exploitées par les 2 opérateurs.

Pour l’ensemble de la ligne A du RER, elle s’est élevée en 2009 à 12,3 %. Pour certaines branches, notamment Val-de-Fontenay-Chessy, le taux d’irrégularité dépasse 18 points en 2009.

L’irrégularité du RER B (périmètre RATP) s’élève quant à elle à 21,8 % en 2009, avec des écarts qui varient selon les tronçons, de 12,6 % (sur le tronçon central) à 37,1 % (sur la branche Sceaux-Robinson). La partie sud du RER B obtient de très mauvais résultats quelquefois 63 % des trains sont retardés ou supprimés… La ligne B du RER est désormais l’une des lignes les moins régulières du réseau francilien.

Dernier indice le confort (théorique) des voyageurs en fait le nombre d’usagers au mètre carré s’il reste en dessous de 4 tout va bien, cet indice mesure aussi le nombre de trains réellement passé sur le tronçon central des lignes de RER…

Cet indicateur ne fait pas l’objet d’un intéressement financier de la part du STIF.

 

©texte et photos Oscar

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article