Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
avez-vous fait bon voyage

Hausse des prix

25 Novembre 2010 , Rédigé par Oscar Publié dans #coût des transports

Le rapport (2010) de la Cour des Comptes, « Les Transports Ferroviaires Régionaux en Île-De-France » décortiquent le mécanisme des financements des réseaux francilien, et proposent des pistes de réflexion pour en pallier les dysfonctionnements.

Parmi toutes les propositions du rapport l’augmentation du prix des abonnements pour combler les déficits, et renforcer les investissements…


5-2763.jpg


En 2004 la participation des usagers, représentait 28,8 % du prix de son billet aujourd’hui elle ne dépasse pas 26,5 % pourtant les tarifs ont fortement augmentés.

« Le poids du financement repose davantage en Île-de-France sur les collectivités décentralisées et sur les entreprises que sur les usagers… ». Chaque trajet sur le réseau SNCF ou RATP représente une dépense non couverte, de 0,60 € pour la RATP et 1,90 € pour le Transilien SNCF (investissement)

De 2002 à 2010, l’augmentation des tarifs est inférieure de 14 % à celle du coût de l’offre de transport (zones 1-2), de 18 % pour les titres mensuels de grande couronne (zones 1-6) et de 40 % pour ceux des zones 1-8, résultant des fusions de zones tarifaires de 2007… En clair, pour faire face a l’augmentation de l’offre et sont fonctionnement, il eût fallu augmenter les tarifs en proportion…

En matière d’augmentation, les marges sont fonction de « l’élasticité prix » de chaque zone tarifaire. Les usagers « seraient moins sensibles » dans les zones où l’offre de transport est très dense (a Paris). En grande couronne, où l’offre est plus faible, une hausse des tarifs risque de se traduire par une utilisation accrue de la voiture.

 

5-2095.jpg


L’alourdissement des tarifs des zones 1 et 2 est préconisé par les sages et le Stif a déjà commencé à suivre le conseil… De plus, les employeurs remboursent la moitié du prix de l’abonnement mensuel (660 M€ en 2008) en plus du versement transport (VT) ce prélèvement fiscal versé par les entreprises de plus de 9 salariés (2 916 M€ en 2008).

La comparaison avec les autres capitales européennes effectuées par la Cour montre que les tarifs (a réseau comparable) sont inférieurs en Ile de France de 20 % par rapport à Londres, ou Berlin.

Une majoration forte de tous les tarifs est inévitable pour réduire les déficits, financer les investissements, et construire les grands projets

Les Sages de la rue Cambon de conclure le rapport sur cette phrase :

« En matière de financement, dégager des moyens supplémentaires par l’amélioration de la productivité des opérateurs, par une participation accrue des usagers et des entreprises et par la recherche de ressources nouvelles ».

 

© texte et photos Oscar

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article