Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
avez-vous fait bon voyage

Entre-deux

2 Mai 2012 , Rédigé par Oscar Publié dans #électeurs

10042011-Laurent-marche-Caen-3221.jpg

L’entre deux tours de cette élection ou les problèmes de transports brillent par leur absence, me déçois…

Je n’évoque pas ici les dysfonctionnements de la RATP, les retards continuels de la SNCF ou les futurs tramways qui embellissent les villes, non je parle des hameaux, des villages situés au fond d’un département rural ou les transports en commun n’existent pas…

Parmi les habitants de ces régions oubliés par la  « mobilité » moderne se trouve des paysans (pas très riches), des travailleurs (pauvres), des chômeurs, des familles monoparentales ou chaque déplacement est soumis au prix des carburants.

Dans ces départements baptisés ruraux (ou péri urbain) les services publics ont depuis bien longtemps disparu, les médecins se font rares, les écoles ferment, et le travail se fait rare, et la baguette de pain a dix minutes en voiture !

 

Le soir, la télévision raconte à ces gens la politique, énumère les propositions faites par les candidats, les élus locaux relayent la parole des prétendants en vantant celui-ci ou l’autre qui présente les investissements nécessaires a l’amélioration du quotidien des électeurs :

La création de lignes TGV, l’inauguration de la nouvelle ligne de tramway, la gratuité des transports pour les jeunes, les vieux, vers ce public qui ne dispose même pas d’une ligne de cars pour rejoindre la sous-préfecture située a 30 kilomètres…

Pourtant, cette population existe, paye des impôts, des taxes, mais ne voit rien venir !

Quand une ville moyenne (+/- 50 000 âmes) se paye une ligne de tramway et vante le progrès social, le maire ne se pose pas la question : pour le prix de ce joli jouet combien de bus ou cars je pourrais lancer sur les routes, pour permettre cette population excentrée de se sentir moins isolée ?

À la télévision, nos édiles s’inquiètent dans ces régions, les autochtones ne votent pas beaucoup, et quand ils se rendent aux urnes ils votent mal…

 

Il serait que la République s’intéresse à ces régions, pour que les « croquants » aiment encore la République.

 

 texte et photo Oscar

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article