Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
avez-vous fait bon voyage

Contrat du siècle

8 Novembre 2010 , Rédigé par Oscar Publié dans #électricité

L’appel d’offres est lancé, une première commande de 23 000 véhicules électriques (les échos) principalement des utilitaires (15 000) la totalité de la commande pourrait avoisiner les 50 000 véhicules.

L’Ugap, qui négocie habituellement les marchés publics entre les entreprises et l’État s’intéresse cette fois-ci aussi aux grands Groupes privés. Les discussions commencent tous les principaux constructeurs, Renault, PSA, Ford, répondent favorablement, a cette commande qui pourrait lancer le marché de l’automobile électrique.

5-2498.jpg


Parmi les vingt entreprises, qui souhaite renouveler une partie de leurs flottes se trouve : La SNCF, la RATP, La Poste, mais aussi Orange, Air France, Bouygues, etc.

Les besoins de chacune des entreprises sont diffèrent voilà pourquoi l’appel d’offres concerne aussi des petite berlines 4 place (4000), et quelque 4000 citadines 2 places…

L’Ugap cerne les besoins de cette « association » d’entreprises regroupée en club pour les besoins de ce marché, la négociation devrait permettre de faire baisser le prix unitaire des véhicules

Le prix de la commande globale reste élevé,  chaque véhicule  coûte de 30 à 35 000 €         pour un Kangoo  fut-il électrique cela reste 3 fois supérieures au même modèle thermique… Pour les berlines des Peugeot Ion (le prix est comparable), ou des Zoé (idem)

 

5-2486.jpg

                                                                 Peugeot Ion


L’offre est découpée en trois lots utilitaires, citadines, petites berlines (Zoé ou Ion) bizarrement aucun plafond financier n’est prévu, la somme totale représente 800 millions d’euros pour les 23 000 véhicules…

« Le coût total d'utilisation sur cinq ans des véhicules (électricité comprise) doit être équivalent à celui des modèles thermiques ». (Valérie Terrisse responsable des achats a l’Ugap).

La réside la principale difficulté faire coïncider, les couts et rendre rentable (ou le moins déficitaire possible) l’utilisation de véhicule électrique sachant que l’utilisation reste plus restreinte, et la possibilité de revente (après 5 années) est aujourd’hui nulle.

À quel usage le véhicule électrique sera’-il le plus adapté ? La communication ? 

 

source: les échos

 

© texte et photos Oscar

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article