Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
avez-vous fait bon voyage

Délivrer le livreur ?

21 Juillet 2009 , Rédigé par Oscar

Ce matin, nous allons nous intéresser au transport du paquet de café moulu qui est devant vous,

oui celui-là devant vos yeux endormis !

Au risque de vous décevoir le paquet de café moulu ne « grandit » pas dans le magasin où vous l’avez acheté… regarder bien sur l’emballage il est marqué Brésil, Guatemala, ou le nom d’un pays d’Afrique… dans tous les cas, il vient de loin… comme toutes les marchandises que vous trouvez dans les boutiques alentours.

toutes les denrées qui garnissent votre panier sont livrées dans les magasins qui les distribuent grâce aux camions

Chaque jour des camions parcourt les rues des villes pour livrer les commerces, les restaurants, qui des fruits (5 fruits et légumes par jours), du vin (sachez apprécier et consommer avec modération), du tabac (fumer tue) etc, etc.

32 millions de tonnes de marchandises entrent a Paris chaque année (ce chiffre ne tiens pas compte des petits commerces indépendants)

résoudre les équations : (livraison +commerce +livraison*) = + de camions

*les commerces de détail livrent aussi des entreprises, des particuliers

(livraisons+ commerces)=moins de camions ?

Toutes les grandes agglomérations mettent en place des systèmes de distributions adaptés a la géographie locale pour désengorger les centres ville .

A Paris la mairie c’est engagé a réformer les emplacements livraison, en simplifier la réglementation, répondre exactement au besoin de chaque rue, améliorer la disponibilité des places.

  

En collaboration avec la préfecture,la municipalité parisienne va smener une politique de répression et mettre en place la « professionnalisation » (réserver l’usage de ces places aux professionnels) des aires de livraison le jour,  permettre le stationnement des particuliers la nuit, et les jours fériés.

D’autres solutions sont actuellement envisagées :

Les livraisons de nuit

Elles nécessitent des camions silencieux (fonctionnant au GNV) l’aménagement des lieux de livraison (horaires, manutention) et l’accord des riverains !
 

Des espaces logistiques urbains

déjà crée quelques espaces de logistique, dans des parkings propriété de la ville de Paris en lieu et place de stations-services fermées pour des raisons de sécurité.

Tous ces espaces permette le stockage et la redistribution des produits par des moyens moins polluant pour le « dernier kilomètre »

a noter les aires logistiques situées au cœur de la capitale: un espace a été ouvert derrière la Samaritaine , un espace sous la Concorde (Chronopost) 



                                      
Le « multimodal »

Envisager la livraison multimode :
quelques projet méritent notre attentions, associer la route au transport fluvial, pour les chantiers BTP, transporter les marchandises par train spécial (Monoprix transporte 500 tonnes de produits importés chaque année)
relier les entrepôt en périphérie au centre de Paris par la Seine... 

et pourquoi pas ? des entrepôts à proximité de l’aéroport CDG livrer le centre de Paris par les lignes RER... B ou D

Le RER ? oui vous avez entendu! mais nous en reparlerons..

Source : logistique Magazine  Avril 2009


Extrait : ( charte de bonnes pratiques)

Signée en 2006, la Charte de bonnes pratiques des transports et

des livraisons de marchandises dans Paris a été conclue par tous

les acteurs du secteur transports et marchandises (organisations de

transporteurs, entreprises, commerçants, chambres consulaires,

pouvoirs publics, Ademe, etc.). Elle a été pensée comme un outil

pragmatique, reposant sur des engagements volontaires afin d’anticiper

et de préparer la réglementation à venir. Fixant un programme

de travail assez précis, elle devrait être révisée fin 2009. Y figurent

notamment le passage progressif des véhicules des transporteurs à

la norme Euro 5, mais aussi l’installation, par la mairie, d’aires de

livraison correspondant à la réelle demande logistique des rues.

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

eva bouvard 21/07/2009 18:49

effectivement c'est bizarre, parce qu'on interdit de travailler le dimanche, alors si le pauvre épicier doit se lever à 1 heure de matin, venir de sa banlieue pour ouvrir sa boutique...je voudrais savoir quand il va pouvoir dormir???
Bien sûr, ces livraisons sont complètement nécessaires,sinon, c'est la mort du petit commerce, ce que personne ne souhaite!!Paris, ne serait plus Paris...
alors, il faudrait peut-être prévoir la possibilité pour les livreurs de faire leur boulot...